cuistance


cuistance

cuistance [ kɥistɑ̃s ] n. f.
• 1912; de cuisine, p.-ê. d'apr. becquetance
Fam. Cuisine (2o). Faire la cuistance.

cuistance nom féminin Populaire. Cuisine : Faire la cuistance.

⇒CUISTANCE, subst. fém.
Arg. milit. et fam. Synon. de cuisine.
A.— [Correspond à cuisine A] Y en a qui disent qu'à la cuistance, on est embusqué! (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 28). Sous les marmites de la cuistance (GENEVOIX, Boue, 1921, p. 166). [La nana] du seuil de la cuistance, lui faisait signe (LE BRETON, Rififi, 1953, p. 224).
B.— [Correspond à cuisine B 1] Les mobiliers bien cassés d'abord, passaient à faire du feu pour la cuistance (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 46) :
Le boucher le regardait avec malice :
— M'sieu est-il chargé d'la cuistance?
— Un peu, dit Gaspard (...).
Et il le disait avec orgueil, car il savait bien que dans une compagnie il y a deux hommes importants : celui qui la mène et celui qui fait la soupe : capitaine et cuisinier...
BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 32.
C.— [Correspond à cuisine B 2] (Quasi-)synon. becquetance, bouffe, tambouille. On va t'faire bouffer la cuistance à Gaspard (BENJAMIN, Gaspard, 1915 p. 18). Cf. cuistot ex.
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. 1912 (ESN.). Dér. libre de cuisine; suff. -ance élargi p. anal. avec des mots tels que béquetance (ESN.). Fréq. abs. littér. :16.
DÉR. Cuistancier, subst. masc., arg. milit. et fam. Cuisinier. Synon. cuistot. T'as tout du cuistancier, dit Barque. Tu devrais l'être (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 15). Les cuistanciers avaient reçu l'ordre de tenir le souper prêt pour neuf heures et demie (L. DAUDET, Ciel de feu, 1934, p. 185). []. 1re attest. 1915 (SAIN. Tranchées, p. 143); de cuistance, suff. -ier. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 536.

cuistance [kɥistɑ̃s] n. f.
ÉTYM. 1912; de cuisine, p.-ê. d'après béquetance.
1 Argot milit. Cuisine (1.).
2 Cour. (fam.). Cuisine (2.), préparation des mets. || Faire la cuistance.
0 Les mobiliers bien cassés d'abord, passaient à faire du feu pour la cuistance, chaises, fauteuils, buffets (…)
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 39.
Fam. Cuisine (3.), mets préparés. || De la bonne cuistance. Bouffe, bouffetance.
DÉR. Cuistancier, cuistot.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cuistance — n.f. Cuisine : On fait la cuistance dans la cuistance …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • cuistot — [ kɥisto ] n. m. • 1894; de cuistance ♦ Fam. Cuisinier professionnel. Le cuistot d une cantine, d une caserne. Chef cuistot. ● cuistot nom masculin Populaire. Cuisinier. ⇒CUISTOT, subst. masc. Arg. milit. Cuisinier attitré d une unité. À midi le… …   Encyclopédie Universelle

  • cuisine — [ kɥizin ] n. f. • fin XIIe; lat. cocina, de coquina, de coquere « cuire » 1 ♦ Pièce dans laquelle on prépare et fait cuire des aliments pour les repas. « Une petite cuisine d une merveilleuse propreté : toute peinte, ripolinée; le fourneau à gaz …   Encyclopédie Universelle

  • cuisiné — cuisine [ kɥizin ] n. f. • fin XIIe; lat. cocina, de coquina, de coquere « cuire » 1 ♦ Pièce dans laquelle on prépare et fait cuire des aliments pour les repas. « Une petite cuisine d une merveilleuse propreté : toute peinte, ripolinée; le… …   Encyclopédie Universelle

  • -ance — ⇒ ANCE, ENCE, suff. I. Le dérivé est rattaché au verbe ou au participe correspondant A. Le dérivé exprime l action (« le fait de » + inf.) 1. Le suj. du verbe de base désignerait une pers., le fait que qqn s accoutume, etc. : accoutumance « le… …   Encyclopédie Universelle

  • -ence — ⇒ ANCE, ENCE, suff. I. Le dérivé est rattaché au verbe ou au participe correspondant A. Le dérivé exprime l action (« le fait de » + inf.) 1. Le suj. du verbe de base désignerait une pers., le fait que qqn s accoutume, etc. : accoutumance « le… …   Encyclopédie Universelle

  • Carnaval de Paris — Au Carnaval de Paris 2011, place Gambetta, un groupe de joyeux carnavaleux pose au pied d un géant venu de Belgique. De gauche à droite : Antoine Charneau, Alexandra Bristiel, Gabrielle Savelli et Basile Pachkoff …   Wikipédia en Français

  • appuyer — [ apɥije ] v. <conjug. : 8> • apoyer 1080; lat. médiév. appodiare, de ad et podium « support » → puy I ♦ V. tr. 1 ♦ Soutenir ou faire soutenir, supporter. Appuyer une chose par une autre. ⇒ maintenir, soutenir, tenir. Appuyer un mur par des …   Encyclopédie Universelle

  • boustifaille — [ bustifaj ] n. f. • 1821 « bombance »; p. ê. de bouffer ♦ Pop. Nourriture, repas. ⇒ 2. bouffe. Un congélateur plein de boustifaille. ● boustifaille nom féminin (mot dialectal, de bouffer) Populaire. Nourriture …   Encyclopédie Universelle

  • caler — 1. caler [ kale ] v. <conjug. : 1> • 1165; lat. chalare « suspendre », puis « baisser (une voile) »; gr. khalan « détendre » 1 ♦ V. tr. Mar. Baisser, faire descendre. Caler un mât, une voile. Absolt Caler bas; caler à mi mât. 2 ♦ V. intr. S …   Encyclopédie Universelle